La santé dans l'assiette

On a tendance à l’oublier, la nourriture est le carburant principal de notre corps, elle lui permet de bien fonctionner. Ou pas. Tout comme l’essence pour votre voiture. Il vaut mieux éviter de mettre de l’essence sans plomb dans un véhicule Diesel, ou une essence trop diluée qui encrassera le moteur et réduira l’autonomie. Et comme pour notre voiture, c’est quand il faut refaire le parallélisme qu’on pense à la façon dont on a maltraité le train de pneus en grimpant sur les trottoirs. Et on corrige. Ou pas.

Alimentation et santé

L’influence de l’alimentation sur la (mauvaise) santé n’est plus à démontrer, et les exemples ne manquent pas : sel et tension, sucre et diabète, graisses et obésité, pour ne citer que les plus célèbres.

Vous me direz : « je me sens en bonne santé, je n’ai (heureusement) pas ces pathologies lourdes. Alors prenons des exemples du quotidien.

Avez-vous des boutons après avoir mangé du chocolat ou du saucisson ? Votre foie s’épuise.
Vous attrapez le petit virus du rhume qui passe par là ? Cherchez du côté des bonbons avalés dans l’après-midi.
Vos articulations sont douloureuses : avez-vous mis du lait dans votre café ?
Le steak de midi ne passe pas. Quel dessert avez-vous pris ?
Votre peau démange, elle est sèche, voire vous avez une poussée d’eczéma. Avez-vous mis de l’huile dans votre salade ?

Comment s'alimenter correctement ?

Pas facile ! Avec notre alimentation moderne, trop riche en sucres, trop raffinée, les repas sur le pouce, manger n’importe quoi n’importe quand… notre corps ne sait plus où donner de la tête.

Manger 5 fruits et légumes par jour. Oui mais quels fruits ? Se valent-ils tous ? Et quand les manger ? Avec quoi ? Si le fruit est séché dans une barre de céréales ça compte aussi ?

Et puis les scandales éclaboussent régulièrement l’industrie agro-alimentaire : j’aimerai manger mieux mais je ne sais pas comment faire, quelles alternatives propose mon hypermarché ?

Sportifs, femmes enceintes, personnes en surpoids, diabétiques, accros au sucre ou à la viande, mordus de fromages, anorexiques ou gros mangeurs, frileux ou bons vivants… Les besoins ne sont pas les mêmes, vous ne supportez pas forcément la même chose que votre conjoint ou vos collègues… Compliqué tout ça.

Le réglage alimentaire n'est pas un régime !

C’est une modification, sur le long terme, de vos habitudes alimentaires, pour aller vers les bonnes pratiques qui vous feront du bien, vous aideront à vous sentir bien dans votre corps et dans votre peau, sans frustrations, sans même y penser.

Ensemble nous identifions vos erreurs et la manière dont votre alimentation crée ou accentue certains de vos troubles de santé. En respectant vos goûts, vos horaires, vos impératifs, je vous aide à changer, à remplacer, à permuter, à limiter, à savourer, à créer, à optimiser. Progressivement ou radicalement, c’est vous qui choisissez.